Une grande surface à Mormoiron?

CAUE-84_Mormoiron_2019Nous ne sommes pas le 1er avril mais le Maire de la commune continue dans les  blagues douteuses. Il laisse entendre à qui veut le suivre dans ses incohérences qu’il verrait d’un bon oeil l’implantation d’un supermarché tout au bas du centre village, au rond point du caveau de Terra Ventoux. De quoi tuer le petit commerce local et la vie du village.

Le maire de la commune tente d’imposer encore une fois le décentrement du village. Après l’opération avortée du “centre de santé” au dos du caveau, Mr Sylvestre poursuit dans sa volonté délibérée – du siècle passé et de l’âge d’or des grandes surfaces – de tuer le peu de vie sociale existant sur la commune.

Transformer Mormoiron en ville dortoir et à l’identique des entrées de ville “zone commerciale”  sans personnalité , voilà son rêve délirant. Il entend en effet implanter un supermarché au rond-point de la route de Carpentras à 800 m de là où résident bon nombre de Mormoironnais-es. Il déroule, encore une fois, le tapis aux affairistes de tous poils. On est loin de la redynamisation du centre-village et du commerce de proximité.

La population devait être conviée à l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme en remplacement de la “carte communale” qui s’insère dans le contesté SCOT (Schéma de COhérence Territoriale) impliquant les autres communes alentours et privilégiant, malheureusement pour celui qui nous concerne (Carpentras Arc Comtat Ventoux), le bétonnage au détriment de la ruralité. C’est toujours le fait du prince qui prédomine.

Pourtant il semblait que le rond-point ne pouvait pas, selon le Conseil d’Architecture d’Urbanisme et de l’Environnement de Vaucluse (1) et son plan de 2019, être livré à la marchandisation.

Pas sûr que les Mormoironnais-es apprécieront ce coup de Jarnac. Ni les commerçants locaux, sauf à les faire tous déménager loin du centre. Pas certain du tout non plus que les habitants et commerçants de notre voisine Villes sur Auzon voient d’un bon oeil cette nouvelle asphyxie programmée des villages et atteinte à la qualité de vie rurale.

Il va falloir que les populations et les autres élu-es organisent la résistance et la riposte.

Comme à chaque réveil le maire de Mormoiron semble atteint d’une lubie nouvelle nous lui conseillons de prendre quelques gouttes de valériane pendant quelques mois, histoire de retrouver la sérénité, d’arrêter de copier ce qui se fait de pire ailleurs et de calmer sa tremblante du mouton.

__
(1) http://www.caue84.fr/le-conseil-darchitecture-durbanisme-et-de-lenvironnement-du-vaucluse-caue-84/le-caue-et-les-professionnels/urbanisme/#06a59e2e3a5c6b2f7

Partagez !

6 réflexions sur « Une grande surface à Mormoiron? »

  1. L’article est incomplet comme d’habitude il y a effectivement un projet d’implantation d’une superette à la place de la caveau au rond point en bas du village. Il s’agit d’un projet privé avec un privé et la municipalité n’a aucun pouvoir juridique pour s’y opposer. Faire croire que ce projet est de la municipalité est une fausse information. la commune essaie si ce projet aboutit d’accompagner au mieux afin de préserver le commerce de centre village puisque il n’y aura pas de boucherie à l’intérieur.
    je conseille vivement aux auteurs de cet article quelques gouttes de vérité et d’honnêteté à prendre matin, midi et soir.

    • Le 1er-adjoint au maire se trompe encore dans son commentaire et c’est inquiétant. Tout maire peu s’opposer à un projet de construction et d’aménagement immobilier privé, de déclaration préalable sur le territoire de la commune. Notamment si la commune n’a pas délégué ses pouvoirs à une autre “autorité” de type intercommunalité : https://www.lesechos.fr/patrimoine/impots/immobilier-quels-sont-les-vrais-pouvoirs-du-maire-1185165

      • excellent article qui mentionne :
        Le maire n’exerce pas ce pouvoir de manière discrétionnaire. Il est tenu par les règles d’urbanisme, de sorte que si un projet de construction respecte ces règles, il ne peut légalement s’y opposer (et inversement). Un refus serait non seulement illégal, mais engagerait la responsabilité de la commune.

        « Une décision d’urbanisme peut faire l’objet d’un recours devant le juge administratif. Pour éviter son annulation, l’autorité compétente doit respecter la réglementation applicable à son territoire, notamment son plan local d’urbanisme (PLU) » souligne l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL). Si le maire délivre une autorisation d’urbanisme en méconnaissance des règles contenues dans le PLU, la décision risque d’être annulée par le juge. « Le maire ne peut donc pas accorder ses décisions au cas par cas, des refus au même titre que des autorisations peuvent être annulées » selon l’ANIL.

        • Comme le mentionne l’avocat dans l’article de “Les Echos” en référence : un maire à les moyens de refuser ou pas car c’est lui qui délivre les autorisations de construction, d’aménagement, de transformation (un certain nombre de Mormoirronnais en ont d’ailleurs fait l’amer expérience).
          Et le PLU qui c’est qui l’élabore et le défini? : la municipalité et le Maire, non ?

    • Mais quelle est la position de la municipalité face à cette implantation, véritable agression commerciale contre le village? Pour ou contre?

  2. Au moment où une boucherie s’installe sur la place, quelle stupidité de déplacer le centre-village! Pourquoi priver les personnes âgées de pouvoir venir acheter un journal, un pain, ou leurs médicaments à pied.
    Espérons que ce projet va être rejeté par les gens sensés du village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.