Municipales mars 2020 (archives historiques locales)

Imagine Mormoiron : une expérimentation de démocratie participative dans le cadre électoralHistoire politique locale

Pendant trois mois, de dĂ©cembre 2019 Ă  mars 2020, des habitant-es de Mormoiron (Vaucluse) se lancent dans une expĂ©rimentation de dĂ©mocratie participative dans le cadre des Ă©lections municipales Ă  venir en mars 2020. Venu-es d’horizons et de sensibilitĂ©s politiques, associatives, syndicales diffĂ©rentes et de “non-engagĂ©-es” ils vont pendant près de quatre mois animer, Ă©laborer et mettre en oeuvre une dĂ©marche de dĂ©mocratie participative locale. Objectif : que les citoyen-nes se rĂ©approprient leur prĂ©sent et leur devenir et co-crĂ©ent un projet local. Au travers de rĂ©unions et d’assemblĂ©es citoyennes ils vont faire vivre une nouvelle forme de dĂ©mocratie initiĂ©e depuis quelques annĂ©es par d’autres collectifs et communes en France et dans le monde (communalisme). Un projet collectif va peu Ă  peu voir le jour, une pratique va s’affiner basĂ©e sur le principe d’intelligence collective, une liste citoyenne (Imagine Mormoiron) va se constituer et se prĂ©senter aux Ă©lections locales. Elles obtiendra, dans un contexte de peur et de limitations des libertĂ©s liè Ă  la pandĂ©mie du Sras-Cov2, près de 45% des voix face Ă  la liste de la municipalitĂ© de droite sortante.

Ce sont ces diffĂ©rents documents retraçant l’expĂ©rimentation qui sont prĂ©sentĂ©s ici. Une multitude d’autres rĂ©unions internes prĂ©paratoires ont Ă©galement fait partie de cette expĂ©rience mĂŞlant Ă©coute, expressions Ă  plusieurs voix, tolĂ©rance, intelligence collective, compromis. La diversitĂ© des chemins et parcours des co-listiers et des soutiens impliquĂ©s a pu produire ainsi une dynamique de campagne Ă©lectorale jamais vĂ©cue auparavant dans le village.

Depuis, certain-es ont repris leurs “habitudes”, d’autres s’engagent un peu plus dans “l’associatif” local, d’autres encore poursuivent le cheminement et tentent de garder vivant l’esprit de dĂ©part, le dĂ©bat, la confrontation des idĂ©es avec la population entremĂŞlant les niveaux local, national, international et refusant tout hĂ©gĂ©monisme d’une majoritĂ© sur une minoritĂ© (vieille pratique d’oppression de la pseudo-dĂ©mocratie bourgeoise dĂ©niant aux exploitĂ©-es leurs droits et l’Ă©galitĂ©).

Dans ce contexte le positionnement des Ă©lu-es “Imagine Mormoiron” devenu-es opposition se cherche et tâtonne et pose implicitement la question de la “dĂ©lĂ©gation de pouvoir” et de leur autonomie vis Ă  vis d’un programme co-crĂ©Ă©, de l’articulation avec les mandants/autres co-listiers et les habitants (45%), du statut d’opposant Ă  une majoritĂ© dominante et peu tolĂ©rante ni dĂ©mocrate, de la co-gestion d’une politique municipale coupĂ©e du projet initial. Les Ă©lu-es : porte-parole et artisan du projet de transformation et d’Ă©mancipation ou co-gestionnaire du système administrativo-politicien se repliant sur l’associatif local comme “supplĂ©ment d’âme”?

dĂ©couvrir l’expĂ©rience “Imagine Mormoiron”

Partagez !