Nouvelles démissions dans la « majorité » municipale

ruines d'immeuble (image d'illustration pour Mormoiron et la majorité municipale de droiteCe n’est plus « tournez manège » c’est « le titanic ». La « majorité » municipale est un champ de ruines. 2 nouvelles conseillères municipales de la liste du maire droitier viennent de jeter l’éponge et de démissionner de leur fonction. Il y a quelques mois c’était l’adjoint au maire B.Le Dilly qui claquait la porte face à l’absence de démocratie et de respects des élu-es par le redoutable duo menant ce petit monde à la baguette.  Des 15 élu-es derrière Régis Sylvestre et son double 1er adjoint, Patrick Chavada, en 2020 il ne reste plus que 13 personnes malgré les remplacements des précédent-es démissionnaires. 6 élu-es ont démissionné à ce jour au sein de la « majorité » ! En moins de quatre ans. Les suivant-es sur la liste des 21 personnes candidates de la liste « majoritaire »  refusent quant à elles de siéger et d’intégrer l’équipe qui liquide le village et distille la haine.

Rappelons qu’avec 92 voix d’écart seulement avec la liste alternative « Imagine Mormoiron » (381 voix soit 27,72% des inscrits et 44,61 % des votants) la liste de R.Sylvestre (473 voix , 34,42% des inscrits et 55,39 % des votants) a obtenu en 2020 sur les 19 sièges à pouvoir 78,9 % de sièges (15 sièges) alors que celle d’IM n’en obtenait que 21,1% (4 sièges). Résultat du changement de mode électoral décidé par la droite et Nicolas Sarkozy pour les communes de moins de 3500 habitants dont les électeur-trices pouvaient auparavant rayer des noms sur une liste communale unique de candidat-es. Redistribution de la mathématique moderne droitière : 44,61%=21,1% et 55,39%=78,9%.

Les 4 élu-es de la liste « Imagine Mormoiron » ont quant à eux, pour moitié à ce jour *, respecté leur engagements programmatiques en cédant leurs places au suivant-es de leur liste afin de ne pas faire de leur mandat un mandat personnel, permettre aux autres candidat-es de siéger en apportant leur propre personnalité et dynamique, faire vivre la notion de « mandat impératif et révocable » et la démocratie. Il s’agit ici de démissions éminemment respectueuses des électeur-trices. Bien loin des pratiques et de l’effondrement moral et politique de la majorité municipale actuelle.

__
* Jean -Pierre Seignon a démissionné en 2020 et a été remplacé par Lionel Martin, Bénédicte Blanc a démissionné en 2022 et a été remplacée par Rafaële Mourier qui siègent aux côtés de Jean-Pierre Amiot et Brigitte Bastogne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.