Démission au Conseil municipal

Démission au conseil municipal de Mormoiron (Vaucluse) : Marianne fait la troncheLe 8 mai 2020, trois mois après les élections municipales et alors que la crise sanitaire du covid19 – engendrée par les atteintes répétées à l’écosystème de notre planète et la course aux profits – permet à l’Etat de suspendre les libertés démocratiques et de prendre une multitude de décrets attentatoires aux libertés, aux droits sociaux, aux services publics : Jean-Pierre Seignon, élu de la liste “Imagine Mormoiron” démissionne et adresse une lettre explicative au maire de Mormoiron à charge pour lui d’en informer le Préfet de Vaucluse conformément à la Loi.

Objet : démission de mon mandat de Conseiller municipal
Mormoiron le 8 mai 2020

Monsieur le Maire,
Je suis membre du Conseil municipal de Mormoiron depuis le 15 mars 2020.

Depuis cette date, je n’ai pu exercer mes fonctions de conseiller municipal dans le respect des habitants de Mormoiron et de la bonne représentation du choix des électeurs, du fait de la suspension par l’Etat du processus électoral et de nombreuses libertés.

Déjà, pour moi, le maintien du premier tour des élections en pleine période de pandémie et donc de peur légitime d’une partie de l’électorat a été de nature à entacher la pleine et sereine liberté d’expression. Le niveau d’abstention en étant l’un des effets.

Par ailleurs, votre gestion autocratique de la commune depuis le 16 mars, prenant seul avec un adjoint sortant toutes sortes de décisions sans en référer aucunement aux autres conseiller-es municipaux élu-es témoigne de votre peu de souci de faire vivre la démocratie locale et de respecter les conseiller-es municipaux-ales démocratiquement élu-es. Les propositions qui ont pu vous être soumises pour faire recenser par le CCAS les besoins d’aide réelle et d’assistance aux mormoironnais-es en difficultés (jeunes, jeunes couples, habitants en situation précaire et de handicap) ont été traitées avec dérision ou mépris. Tout comme notre proposition de réouverture du marché dominical avec tous les commerçants sur la « place du clos » afin de permettre la mise
en place de mesures de protection sanitaire de la population et des profesionnels.

Ne pouvant, à titre personnel, cautionner de telles atteintes aux libertés et à la démocratie je décide de démissionner de mes fonctions de conseiller municipal de Mormoiron élu le 15 mars 2020 en application de l’article L.2121-4 du code général des collectivités territoriales.

Ma démission est, conformément au CGCT, définitive dès réception de la présente par vos soins. Je vous prie d’en informer immédiatement le représentant de l’Etat dans le département.

Le candidat suivant sur la liste « Imagine Mormoiron », Mr Lionel Martin, conseiller
municipal sortant prendra donc ma suite.

Je poursuivrais bien entendu, en dehors du conseil municipal, mon engagement avec les habitants de Mormoiron pour que vive pleinement la démocratie citoyenne, base des nécessaires transformations profondes face aux urgences climatique, sanitaire, sociale et démocratique.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de mes salutations distinguées.
Mr Jean-Pierre Seignon

la lettre de démission téléchargeable

Le 19 mai 2020 le maire de Mormoiron, avec l’élégance qui le caractérise, répond à l’élu démissionnaire :

(extrait) “... nous savions que M.Martin non élu était impatient de cette démission pour accéder à l’assemblée communale. (…) Une gestion autocratique est une gestion exercée par un seul homme. Comme vous le précisez nous étions deux donc de fait ce n’est plus autocratique  (…) Le rétablissement du marché du dimanche doit répondre à des exigences sanitaires strictes que nous ne pouvons assurer. C’est ce qui s’appelle être responsable. (…) je vous invite à vous installer en Corée du Nord pour mesurer l’absurdité de votre récit. 

 

 

Partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.