Démission au Conseil municipal: l’ex-adjoint claque la porte. Vers des élections municipales  anticipées à Mormoiron?

Bernard Le Dily, adjoint démissionnaire au maire de MormoironBernard Le Dily, a présenté sa démission en ouverture du conseil municipal qui s’est tenu ce lundi 1er juillet 2024. Le conseiller d’opposition, ex-adjoint depuis 2020 aux écoles et à la sécurité et à la participation citoyenne, espère que d’autres élus manifesteront aussi leur désapprobation des atteintes permanentes à la démocratie locale par le maire et des choix d’orientation du très petit groupe qui l’entoure.

L’élu avait présenté sa démission en tant qu’adjoint le 7 septembre 2023 mais avait tenu à conserver son mandat de conseiller municipal en se rangeant dans l’opposition.

Celui qui était encore peu l’un des deux référents dans le département en charge des violences faites aux élus au sein de l’Association des maires de Vaucluse (l’autre étant basé à Sainte-Cécile-les-Vignes), a donc quitté ce vieux rafiot en perdition.

Après le retrait, le 24 juin, de la deuxième adjointe (Mme Mireille Ortuno) pour « absence totale de démocratie dans la conduite du village« , c’est la sixième démission qui frappe la liste de la majorité municipale dirigée d’une main de fer par le maire Régis Sylvestre et son 1er adjoint Chavada en l’espace de quatre ans. Et les remplaçant-es ne tiennent pas trop à venir combler les trous. Dès le début du mandat des nouveaux conseillers municipaux en 2020, un premier démissionnaire avait fustigé l’autocratie et l’autoritarisme du maire trois mois à peine après l’élection.

De nouvelles élections municipales anticipées pourraient être convoquées par le Préfet si les 4 élu-es de la liste d’opposition démissionnaient en bloc. Le feront-ils?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.